Modal Edit
Edit
Remove

Apprendre A Vivre/Sénégal est un programme de prévention et d’information sur le VIH SIDA mais aussi sur les questions de sexualité et de sante de la reproduction auprès des jeunes. Ce programme utilise les moyens de communication modernes, tels que le téléphone portable, l’ordinateur, l’internet pour éduquer et informer les jeunes sur les questions précitées.

Les besoins des jeunes en terme d’information sur la sante de la reproduction

Des informations fiables et sans jugements de valeur sur la sexualité sont souvent inaccessibles aux adolescent(e)s et aux jeunes dans la société sénégalaise. Un réel besoin d’information se situe à ce niveau. En conséquence, des dizaines de milliers de jeunes sont de plus en plus vulnérables dans un pays où l'âge moyen du premier rapport sexuel se situe entre 13 et 14 ans. Ignorant les risques lies à ces rapports sexuels souvent non protégés, les jeunes sont confrontés à une série dévastatrice de menaces directes et indirectes sur leur vie. En effet, selon l’EDS IV, 69% des garçons et 56% des filles âgées de 15 à 19 ans ont des rapports sexuels à hauts risques non protégés. L'âge moyen pour la première grossesse est à 19 ans, une fille sur cinq est enceinte avant l'âge de 19 ans. Hormis ces problèmes communs, les filles sont exposées aux harcèlements sexuels, aux risques de grossesses précoces et non désirées, aux avortements provoqués et clandestins, aux abus et viols…

Notre réponse

OneWorld UK et Butterfly Works ont initié au Nigeria, depuis 2007, Learning About Living (LaL) qui s'est penché sur ces problèmes dans les écoles et les centres communautaires à travers une version numérique du curriculum national de santé de la reproduction, soutenu par les services de téléphonies mobiles qui permettent aux jeunes de façon anonyme d’envoyer des sms ou d’appeler des téléconseillers formés à cet effet. LaL étend la portée et l'impact de la santé de la reproduction auprès des adolescents et des jeunes dans les pays ou le programme a été mis en place.

Impact du programme au Nigeria

Cette combinaison d’outils numériques et de contenus didactiques est mise à profit pour étendre la portée et l’impact de la santé de la reproduction auprès des adolescent(e)s et des jeunes au Nigéria.

C’est ainsi que LaL a connu de manière populaire un engouement durant les deux années de la phase pilote : près de 9.000 élèves ont utilise la plateforme E Learning en classe avec leurs enseignants et près de 200000 questions ont été envoyées à des téléconseillers formés particulièrement pour répondre aux attentes des jeunes dans ce domaine. Un plan de développement est en cours et devra s’étendre à une centaine d’écoles et de centres communautaires à travers tout le Nigéria et dans les 6 régions géopolitiques.

Développement de la plate-forme E Learning au Sénégal

Sur base de cette expérience innovante au Nigeria et à la demande des autorités éducatives du Sénégal, OneWorld UK a initié Apprendre à Vivre/Sénégal.

Au Sénégal, le curriculum « grandir en harmonie » produit par Population Council et ses partenaires, constitue la base d’une nouvelle plate-forme e-Learning « Click.Info.Ado ». Il s’y ajoute que les partenaires au programme d’Apprendre A Vivre/Sénégal ont également apporté leur contribution en terme d’expériences et de pratiques en participant à toutes les réunions de réflexions sur l’orientation à donner au contenu de l’enseignement numérique. Butterfly Works, expert en production de matériels didactiques numériques a conduit tout le processus de création. Le site web www.clickinfoado.sn, avec tous ces vidéos et autres supports numériques didactiques, était produit par RAES, le Réseau African d'Education pour la Santé.

Résultats attendus au Sénégal

En termes de résultats attendus, Click.Info.Ado, la version numérique du curriculum en Santé de la Reproduction est bâti, testé et utilisé par 5000 élèves dans 10 collèges et lycées et 3 espaces éducatifs non formels dans 2 régions du Sénégal (Dakar et Ziguinchor) et près de 100 enseignants et 30 paires-éducateurs formés à l’utilisation de la plateforme E Learning. Près de 60.000 sms seront envoyés par les jeunes pour avoir des informations en santé sexuelle et reproductive durant la phase pilote.

Edit
Remove
Edit
Remove